ajax

Radars fixes : 27 nouveaux dans la région d'ici deux ans

 

 

Radars fixes : 27 nouveaux dans la région d'ici deux ans

samedi 25.06.2011, 05:22  - La Voix du Nord

 Six nouveaux radars fixes vont «fleurir» au bord des routes du Nord avant la fin de l'année, vingt et un dans le Pas-de-Calais d'ici à 2013. Ce qui n'entraînera pasune diminution des contrôles mobiles.
cliquez sur la photo  pour voir l article
Six nouveaux radars fixes vont «fleurir» au bord des routes du Nord avant la fin de l'année, vingt et un dans le Pas-de-Calais d'ici à 2013. Ce qui n'entraînera pasune diminution des contrôles mobiles.

| SÉCURITÉ ROUTIÈRE |

Comment va être appliqué dans la région ce qui a été décidé à Paris pour endiguer la hausse de 8,6 % de tués sur la route depuis début janvier  ? Radars fixes en augmentation, radars pédagogiques en remplacement des panneaux avertisseurs, limitations de vitesse et procès-verbal électronique sont autant d'armes déployées.

 

PAR GEOFFROY DE SAINT GILLES

region@lavoixdunord.fr PHOTOS PATRICK JAMESET ARCHIVES CHRISTOPHE LEFEBVRE

1 Commandes de radars fixes. Le préfet Dominique Bur ne dira pas où il installera les six nouveaux radars fixes dans le département du Nord. Mais avant la fin de l'année, il y en aura 37, soit six petits nouveaux au bord des routes. D'ici à 2013, 42 engins seront posés dans le Pas-de-Calais contre 21 actuellement.

Pour justifier cette augmentation, les préfets du Nord et du Pas-de-Calais mettent en avant un nombre de morts encore trop élevé : 34 tués entre le 1 er janvier et le 14 juin contre 36 sur la même période l'an dernier. Et le nombre d'accidents a progressé, passant de 685 à 796. Il y a eu 928 blessés contre 780.

Dans le Pas-de-Calais, de janvier au 10 juin, on déplore 23 tués, 125 accidents, 159 blessés, soit 10 morts de plus. Un chiffre terrible qui implique le doublement du nombre des radars fixes.

2 Radars pédagogiques. Face à l'émoi suscité par la suppression des panneaux annonçant les radars, le gouvernement a décidé assez discrètement de les remplacer par des radars pédagogiques : « La dépose de ces panneaux est conditionnée par l'installation, de manière concomitante, de radars pédagogiques, dans la zone amont des radars fixes », explique Dominique Bur. L'astuce est de garder secrète la distance entre la boîte qui prévient et la boîte qui punit les excès de vitesse. « Des radars pédagogiques seront par ailleurs systématiquement installés en même temps que les nouveaux radars fixes », précise le préfet du Nord qui confirme l'annonce officielle tombée jeudi.

À la demande du gouvernement, chaque préfet a envoyé un bon de commande de radars pour un achat groupé de l'État. L'installation devrait se dérouler entre octobre et le début d'année 2012. Ils ne devraient pas indiquer la vitesse des véhicules mais préviendraient avec un code couleur des vitesses excessives.

Vert, pour ceux qui respectent, rouge pour un dépassement de plus de 20 km/h et un « Attention » en grosses lettres pour les dépassements supérieurs.

3 Vingt km/h en moins dans l'agglomération lilloise. Des sections à 70 qui deviennent 110 avant de revenir à 90 km/h... Un certain flou signalétique règne dans l'agglomération lilloise. À la demande de la communauté urbaine, l'ancien préfet avait planché sur une harmonisation des vitesses. Le préfet Dominique Bur a décidé de l'appliquer avant le 14 juillet. Ce qui implique de changer trois cents panneaux en une nuit. Des sections à 130 vont passer à 110 km/h, comme l'A25 d'Englos à Armentières ou les tronçons d'autoroute A27 et A23 vers Bruxelles ou Valenciennes.

La baisse de 110 à 90 km/h concerne l'A1 de Lille jusqu'à Lesquin, le nord de la voie rapide urbaine de Lille à Marcq-en-Baroeul et enfin l'A25 de Lille à Englos. La préfecture met en avant l'environnement, la sécurité routière et la décongestion du trafic.

4 PV électronique. Pour son promoteur, l'État, il permet de réduire les fraudes. Pour ses détracteurs, c'est une machine à sous qui rend très compliquée la contestation. Le procès-verbal électronique, que le préfet du Nord veut généraliser rapidement, remplacera petit à petit le carnet à souches par un boîtier qui enverra directement la douloureuse par courrier. Le gouvernement espère ainsi réduire le chiffre de 8,5 % de timbres-amendes non payés. •

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×